Liste des Potagers
Liste des Photos
Liste des Commentaires
Carte des Potagers
Echanges de graines (7)
Echanges de plants (3)
Echanges de fruits et legumes (0)
Echanges de materiels (0)
Mon Plan 2d
Mon Plan 3d
Plan 2d
Plan 3d
Les bons plats de patates 
Quizz
calendrier
Vous aimez le Potager de la Cour Verte ? Alors n'hésitez pas à commander sur Amazon à partir de l'onglet "BOUTIQUE". Cela ne vous coûtera pas plus cher et permettra de reverser au Potager de la Cour Verte un petit pourcentage du bénéfice d'Amazon sur votre transaction. En vous remerciant par avance de ce geste.
Se connecter au forum
Potager chargé : aucun

Préparez le printemps, nourrissez votre jardin

Le sol du potager dans tous ses états...

Préparez le printemps, nourrissez votre jardin

Message par freddyh » 30 Décembre 2015, 21:27

Le jardin a besoin de faire ses réserves. Aidez-le ! La terre ne peut restituer, en fleurs, en feuillage coloré, en baies multicolores que ce que vous lui avez donné sous forme de fumure.
Chaque année, restituez les réserves nutritives du sol en apportant des engrais et amendements Bio qui permettent à vos arbustes, rosiers, haies, plantes en pot de se développer.

Comment et quand apporter ces fumures ?

Les arbres, les arbustes, les plantes vivaces d'un jardin d'agrément bien nourri vous offriront au fil des saisons des floraisons spectaculaires et des feuillages aux couleurs affirmées. Ils seront aussi plus résistants aux parasites et aux maladies. Fertilisez tous les ans en fractionnant les apports.
Les jeunes plantations dans une bonne terre franche de jardin disposent de suffisamment d'éléments nutritifs dans le sol. Les apports intempestifs ou inconsidérés nuisent au bon équilibre de votre terre.
C'est l'observation de vos plantations au fil du temps qui vous guide pour établir la fumure la mieux adaptée.

Quelques considérations

Les arbustes à fleurs se développent parfaitement avec un beau feuillage vert. Après la taille, les nouvelles pousses se développent rapidement avec vigueur. La floraison est quasiment nulle. Vous possédez là, une terre naturellement riche en azote, ou vos apports ont été trop importants. Des engrais potassiques et phosphoriques sont nécessaires.
Les arbustes, les rosiers ont un bon développement, mais le feuillage est terne et se colore. Il faut là, leur fournir un engrais naturellement riche en oligo-éléments.

Les plantations restent souffreteuses et ne se développent pas. Votre terre est pauvre et demande une fumure complète se rapprochant de cette formule NPK 5-6-10. Les années suivantes la formule devra s'approcher de celle-ci : NPK 3-6-12. Des pulvérisations de purins stimulants sont faites en cours de végétation (purin de bardane).

Quelles ressources pour une fumure bio de votre jardin d'agrément

Le fumier
Il faut utiliser un fumier parfaitement décomposé, presque à l'état de beurre noir (attention à éviter directement sur les plantes de terre de bruyère et les bulbes à fleurs).

Compost
Il doit être parfaitement mûr. Employez de préférence un compost issu de compostage en tas où la chaleur due à la fermentation permet de détruire un maximum de germes de maladies.

Corne broyée
Elle apporte de l'azote à vos fruitiers, mais sans "effet coup de fouet".
Les algues marines
Elles pallient à bien des carences de vos rosiers.

Le guano
Le guano est à employer avec modération, le guano est riche en oligo-éléments. Il ne faut en épandre que pour des plantes souffreteuses.

La cendre de bois
Cet apport est anecdotique, car la potasse qu'il apporte est rapidement lessivée, mais si vous en avez à votre disposition, utilisez-la.

La poudre d'os
C'est l'engrais bio qui apporte le plus de phosphore.

Le patenkali
Il est riche en potassium et en magnésium et soufre.

Les extraits fermentés de bardane et de valériane
Ces extraits donnent un coup de peps à vos plantations en pot.

Les fientes de poules
Si vous avez un petit poulailler, utilisez les fientes de poules préalablement mélangées avec de la terre. Il ne faut jamais apporter de fientes pures. C'est la fumure la plus riche en azote.

Les engrais bio du commerce
Leur formule est toujours équilibrée, mais ils ont un inconvénient pour un grand jardin, la note est vite salée.
Attention ! ne jamais faire d'apport d'engrais, même bio, trop riche en azote. Il rend vos plantations et surtout les rosiers sensibles aux maladies. Le feuillage se développe au détriment de la floraison.

Quand et comment apporter l'engrais au jardin d'agrément

Même s'ils sont biologiques, de nombreux éléments de la fumure sont lessivables. C'est-à-dire qu'ils sont rapidement dissous et entraînés par les eaux de pluie vers la nappe phréatique ou les cours d'eau.

Afin d'éviter le lessivage, fractionnez votre apport en plusieurs fois

Une moitié en février lors du nettoyage de fin d'hiver de vos massifs, un quart au cœur du printemps et un autre en fin d'été.
Une autre méthode qui a ma préférence associe une fumure automnale avec un léger bêchage ou griffage du sol et l'apport d'un engrais à action rapide au printemps.
Par exemple, en automne, apportez pour un massif d'arbustes à fleurs 5 kg au m2 de compost.
Pour revitaliser un vieil arbre, creusez des trous de 30 cm de profondeur tous les 70 cm à l'aplomb de la ramure. Remplissez les trous de compost et recouvrez avec la terre extraite.
Vous obtiendrez un effet optimum et des floraisons spectaculaires en recouvrant les pieds des arbres, des arbustes, des massifs de plantes vivaces de brf déjà composté (évite la faim d'azote).

source : graines-et-plantes
Amicalement.
Freddy

Image Aubange se trouve à hauteur du point vert en bas de carte.
Avatar de l’utilisateur
freddyh
Administrateur
 
Message(s) : 3460
Inscription : 25 Avril 2012, 21:19
Localisation : Aubange - Belgique

Re: Préparez le printemps, nourrissez votre jardin

Message par freddyh » 08 Août 2017, 17:22

Les différents types de fumier

Le fumier est un élément indispensable au jardin. Il s’agit d’un mélange fermenté composé de déjections et de litières animales. On y fait appel en tant qu’engrais. Il est recommandé de faire appel à du fumier provenant d’animaux nourris et élevés dans des conditions naturelles.

Le fumier provient surtout de gros mammifères. Il est très important de ne pas utiliser ce produit immédiatement après sa « production » étant donné que le fumier « frais » renferme beaucoup d’ammoniaque ainsi que des agents pathogènes sans oublier les graines qui pourraient germer et porter atteinte aux plantations.

Le fumier de cheval se caractérise par une forte teneur en matières sèches. On y fait appel pour nourrir les sols lourds. Epandre en automne, tant que les températures sont encore assez douces et propices à la formation d’humus. Au printemps suivant, le fumier de cheval fera office de paillage. On peut également y recourir la culture en couches chaudes. En se décomposant, le fumier de cheval augmente de température, ce qui est parfait pour booster les semis.

Le fumier de bovins contient beaucoup de matières organiques. Il est parfait pour améliorer un sol léger. On l’enterrera durant l’automne après avoir subi un compostage de six mois au minimum. Le fumier de bovins ne chauffe pas en se décomposant, donc ne convient pas dans le cas de culture en couches chaudes.

Le fumier de moutons contient une forte dose de potasse. Utilisé pour entretenir des sols lourds.

Le fumier de volailles Celui-ci doit être utilisé avec précautions étant donné sa haute teneur en azote et sa forte concentration. Il est déconseillé de l’utiliser frais et avant chaque usage, il faudra le diluer ou l’ajouter à du compost à raison de 5% maximum par rapport au volume total.
Amicalement.
Freddy

Image Aubange se trouve à hauteur du point vert en bas de carte.
Avatar de l’utilisateur
freddyh
Administrateur
 
Message(s) : 3460
Inscription : 25 Avril 2012, 21:19
Localisation : Aubange - Belgique


Retour vers La terre de vos potagers

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron